header-hifi-group-blog

Blog

image titre annonce PL3G

Platinum 3G, troisième itération pimpante

20/09/2022
Nouvelle déclinaison élégante du perfectionnisme congénital de Monitor Audio

Clairement acquis à la noble cause audiophile de la maison Monitor Audio depuis quelques décennies déjà, nous sommes plus que familiers avec le modus operandi de la marque britannique. Un protocole d’élévation perpétuelle de son catalogue, une sorte d’eugénisme acoustique, de chemin constamment en travaux vers l’excellence phonique, pavé par le génie génétique - et donc les innovations - intervenus lors de la conception de ses derniers modèles en date. Et puisque tout récemment, Monitor Audio nous présentait la gamme d’intégration pointue – et étonnamment agréable à l’œil - Cinergy, et la délicieusement conceptuelle enceinte colonne Hyphn, toutes deux truffées des dernières générations affriolantes des technologies exclusives de la marque, il allait de soi que la série Platinum - née en 2009 et remise une première fois au jour du jour en 2015 - définitivement la plus chiadée de son catalogue, soit elle aussi graciée de toutes ces petites douceurs acoustiques. Nous retrouvons donc, sur le charmant minois des désormais quatre modèles de la gamme – l’enceinte bibliothèque PL100 3G, les deux colonnes PL200 et PL300 3G et la voie centrale PLC250 3G - un tweeter MPD III, dont la version princeps fut développée pour l’enceinte concept sus nommée, et l’ultime évolution de ses fameux haut-parleurs à cône Rigid Diaphragm Technology – RDT III. Mais pas que.

 

annonce-platinum-3g

 

Les ingénieurs vibrionnants de la marque n’allaient évidemment pas se contenter d’une simple mise à jour des transducteurs, voyons ! Alors oui, ce nouveau tweeter MPD III offre un son jusque là inédit - plus large, plus clair, plus précis et plus cohérent – oui, les améliorations apportées au cône et à l’enveloppe RDT III augmentent la bande passante et permettent un croisement plus régulier et plus cohérent entre les différents transducteurs, oui, l’immanquable filtre DCF coupe la chique aux distorsions comme jamais... Oui. Mais lorsque l’on se veut nouveau mètre étalon du stimulus ophtalmo-acoustique, il vaut mieux savoir sertir toutes ces sublimations otiques comme il se doit, dans un écrin aussi séduisant que pertinent.

Ainsi, les transducteurs médium et graves RDT III des enceintes de la gamme sont implémentés via de nouveaux supports en aluminium moulés individuellement, fixés à l’enceinte par des vis traversantes. Cet agencement se montre intraitable avec les vibrations inopportunes, et assure l’inertie quasi totale des enceintes Platinum 3G.

L’aura élégante et ultra qualitative de ses prédécesseures est clairement perpétuée par la série Platinum 3G, et celle-ci ne lésine pas sur les plus-values entrelaçant avec sagacité ingénierie acoustique et design classieux. Délicates incrustations gravées et innombrables couches de laque précieuse viennent ainsi habiller une nouvelle caisse construite en utilisant des couches laminées de MDF, formant un caisson concave robuste - 18 à 21mm à l’arrière - et un baffle de 36 mm d'épaisseur - usiné avec précision - en guise de profil avant sensiblement bombé. Classe on vous dit.

 

annonce-platinum-3g

 

Les deux enceintes colonnes de la gamme Platinum 3G trônent sur une armature solide, composée d’une entretoise en acier reliant quatre stabilisateurs développés spécifiquement pour cette troisième génération. Ces derniers, constitués de plus de neuf pièces, dont une pointe et un disque de réglage par le dessus – malin ! - pourront être déployés, repliés, et même, dénués de pointe si besoin – sur les parquets notamment, si fragiles... Cette armature vigoureuse accueille également le filtre, afin de judicieusement l’isoler du reste de la caisse. La gamme Platinum 3G, ou comment joindre l’utile à l’agréable en somme.

Une gamme abrégée en nombre peut-être, mais définitivement pas en éloquence, grâce à l’ingénierie acoustique insatiable de la maison Monitor Audio, qui nous offre ici un échantillon des plus explicites de l’apogée de son savoir-faire.

 

Retour