hihi-bordeaux

Hifi Paris

Dossier Comment Choisir Enceinte

Comment bien choisir ses enceintes ?

02/10/2020
Vous avez besoin de conseils ? On vous aide

Dans notre dossier du mois, nous allons voir avec vous comment bien choisir ses enceintes HiFi. Beaucoup de marques sont présentes sur le marché, chacune proposant son lot de solutions. Comment s’y retrouver, comment faire le bon choix, on fait le point ensemble.

De manière général, bien connaître son système et choisir une association avisée plutôt que le meilleur prix proposé sera un bon premier pas vers le choix qui vous correspond. Nous tenons à rappeler qu’il n’existe pas de bon choix ou de choix par défaut. Bien entendu, notre expérience nous indique que telle ou telle association est plus judicieuse qu’une autre, mais vous resterez le seul juge de votre sensibilité personnelle.

 

1 - Bien définir ce que l'on cherche

Avant même de parler produit, nous devons regarder l'environnement qui accueillera vos enceintes. S'agit-il d'une pièce de vie imposante ou d'un bureau ? Les enceintes seront-elles au sol, sur des pieds ou sur une étagère ? En fonction de la taille de votre pièce, nous pourrons déjà établir la taille que l'on peut envisager pour vos enceintes. Aujourd'hui il existe des tous types d'enceintes, de la bibliothèque compacte à la colonne imposante en passant par la bibliothèque volumineuse et l'enceinte colonne minimaliste. Dans un grand nombre de cas, la taille de votre pièce guidera le choix des enceintes. 

Côté électroniques, nous partirons du principe - dans ce dossier - que votre choix est déjà fait ou que vous êtes déjà équipé. Il ne nous reste plus qu'à trouver enceinte à notre amplificateur.

Votre objectif est alors de trouver l’association qui fera vivre vos musiques et vous permettra de les écouter pendant de longues heures. Tous les amplificateurs ne se ressemblent pas. Certains bénéficient d’une construction plus solide. Pour ce qui est de l’écoute, si l’un mettra peut-être en avant les médiums, un autre pourra être plus généreux dans le bas du spectre. Vous ressentirez alors plus de détails musicaux ou plus de profondeur en fonction de ce que vous recherchez.

Choisir alors des enceintes avec la même topologie pourra rendre l’écoute trop claire et fatigante ou trop lourde et manquant de vivacité. Il faut savoir trouver le juste milieu. C’est souvent là que l’on ressentira les limites d’un achat à l’aveugle.

Il est même possible que l’on s’aperçoive dans certains cas que vos enceintes actuelles sont déjà un très bon choix et qu’il serait préférable de se pencher sur l’amplificateur en premier puis dans un second temps sur les enceintes.

 

2 - Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier

Une logique souvent utilisée lorsque l’on examine son budget avant de s’équiper est d’équilibrer l’investissement pour avoir un système cohérent.

Nous entendons parfois des argumentaires allant en faveur d’un amplificateur sur-dimensionné afin de tirer le meilleur de vos enceintes, ou inversement afin de se laisser une marge de progression au niveau de l’amplification. Nous ne vous recommandons pas ces systèmes.

Dans le premier cas, vos enceintes ne seront pas capables de vous offrir toute la finesse et toute la justesse de votre amplificateur. Vous ressentirez même peut-être les limites de vos enceintes. De notre expérience, la déception des qualités d’amplification prennent en général le dessus.

Dans le second cas, c’est probablement le moins judicieux des deux, votre amplificateur ne sera pas capable d’alimenter convenablement vos enceintes. Imaginons une paire d’enceintes haut de gamme 3 voies - 4 haut-parleurs à un rendement annoncé à -85dB connecté à un amplificateur entrée de gamme 2 x 80W. La demande en courant de vos enceintes sera telle que votre amplificateur n’a pas l’énergie suffisante. L’écoute manquera de vie et là encore vous serez déçu de votre système.

Nous parlons ici du couple amplificateur/enceinte, mais le même raisonnement est applicable à tous les niveaux. Nous vous conseillons de garder en tête le rapport performance/prix de votre système. Nous atteindrons le meilleur ratio en étant raisonnable à la répartition du budget sur l’ensemble du système. Vous pouvez néanmoins être légèrement plus généreux sur l’un des éléments afin d’anticiper une future évolution du système.

Une fois votre sensibilité et votre budget définis, nous avons déjà réduit de manière assez significative l’éventail des solutions qui s’offrent à nous. 

 

3 - Déchiffrer les caractéristiques techniques

Il n’est pas rare que l’on nous demande plus d’informations au sujet des caractéristiques techniques d’une enceinte. Alors qu’elles peuvent effectivement faire peur aux premiers abords, elles n’en demeurent pas moins compréhensibles si elles nous sont expliquées. Voyons cela ensemble :

 

 / Les voies d’une enceintes

Il n’est pas rare que l’on nous demande plus d’informations au sujet des caractéristiques techniques d’une enceinte. Alors qu’elles peuvent effectivement faire peur aux premiers abords, elles n’en demeurent pas moins très compréhensibles si elles nous sont expliquées. Voyons cela ensemble :

 - Enceintes 1 voies : Ces enceintes ne sont pourvues que d’un haut-parleur “large-bande” qui reproduit l’ensemble du spectre, des graves aux aigus. Cette enceinte est souvent utilisée comme enceinte satellite très compacte dans un système home cinéma peu encombrant ou comme enceinte de bureau « invisible » par exemple. Les enceintes nomades sont souvent aussi équipées d'une haut-parleur large bande.

Cambridge Audio - Minx Min12

 

 - Enceintes 2 voies : Ces enceintes possèdent nécessairement 2 haut-parleurs, reproduisant chacun 2 plages de fréquences différentes (exprimées en Hertz). Un filtrage est également présent dans l’enceinte afin de séparer ces plages de fréquence. La qualité du filtrage influera elle aussi sur la qualité d’écoute. Il existe de nombreuses enceintes 2 voies, à tous les budgets. Elle est un très bon compromis lorsque l'on souhaite une enceinte de qualité sans pour autant vouloir un objet encombrant.

Monitor Audio - Bronze 50

 

 - Enceintes 2,5 voies : Les enceintes 2.5 voies font le pont entre les enceintes 2 voies et 3 voies. Elles sont en général équipées de 3 haut-parleurs. A la différence des enceintes 2 voies, où les haut-parleurs reproduisent des plages différentes, les enceintes 2,5 voies bénéficient d’un haut-parleur médium-grave et d’un haut-parleur de grave dédié afin d’être plus efficaces dans ce registre. Dans ce cas-ci, on retrouve 2 fréquences de coupures. Le premier filtrage sépare les fréquences graves et médium, le second les fréquences médium et aigues.

ELAC - Vela FS407

 

 - Enceintes 3 voies : Enfin les enceintes 3 voies séparent réellement les 3 voies aigues, médium et graves. On retrouvera donc un minimum de 3 haut-parleurs, souvent plus, chacun reproduisant une plage de fréquences différente. Le bénéfice de voies séparées dans une enceintes est d’offrir une reproduction plus précises et plus juste.

KEF - Reference 3

 

 / Réponse en fréquences

La réponse en fréquences, également annoncée en tant que bande passante, exprime la plage de fréquence filtrée et reproduite par l’enceinte. Elle est exprimée en Hertz (Hz). De manière générale, on pourra attendre d’une colonne que sa réponse en fréquences démarre sous les 60Hz et à 90Hz pour une enceinte de bibliothèque. Pour les hautes fréquences, les enceintes montent en général au-delà de 20 000 HZ - ou 20kHz - qu’il s’agisse d’une enceinte compacte ou de sa colonne équivalente.

 

 / Sensibilité - aussi appelé rendement

La sensibilité est exprimée en décibel (dB) mesurée en général à 1kHz, parfois sur une plage de 20 à 20 000Hz. Elle permet d’exprimer la capacité d’une enceinte à reproduire une pression acoustique à une fréquence donnée. Une enceinte au rendement moyen sera autour de -90dB. En dessous, l’enceinte sera considérée comme difficile à alimenter, au dessus, il sera plus aisé de lui associer un amplificateur capable de les alimenter.

Moins une enceinte est sensible (valeur en décibel basse), plus il faudra prêter une attention particulière à son amplificateur pour s’assurer qu’il a délivre assez de courant pour en tirer le meilleur. La capacité en courant d’un amplificateur ne veut pas seulement dire le nombre de watts. Au contraire, on jugera d’abord la qualité de son alimentation (les composants et leur mise en œuvre).

 

 / Impédance

L’impédance d’une enceinte correspond à sa résistance au courant électrique, elle est exprimée en ohms. Elle varie sur la plage de fréquences et est généralement annoncée à 1kHz.

Nous vous recommandons de choisir des enceintes à l’impédance d’entrée en accord avec l’impédance de sortie de votre amplificateur afin de limiter la demande en courant des enceintes. Dans les cas extrêmes - très extrêmes - la mauvaise association fatiguera l’amplificateur et se traduira par une dégradation de votre matériel.

En HiFi, l’impédance n’est pas primordiale. La majorité des enceintes grand public sont annoncées à 8 ohms, tout comme les amplificateurs. Elle sera occasionellement de 6 voire de 4 ohms. En associant des enceintes 4 ohms à un amplificateur annoncé 2 x 100W RMS sous 8 ohms, alors vous profiterez de plus de puissance (théoriquement de 2 x 200W). Le raisonnement inverse est également vrai.

L’impédance se verra beaucoup plus importante lorsque vous recherchez un casque audio. Alors que les enceintes varient généralement entre 4, 6 et 8 ohms, les casques varieront plus généralement entre 16 et plusieurs centaines d’ohms (600 ohms pour certains modèles). 

Dans ce cas, nous vous invitons à choisir votre casque en fonction de votre amplificateur. Une mauvaise association donnera soit trop de puissance à votre casque soit vous devrez tourner le potentiomètre au maximum.

Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à nous contacter.

 

 / Puissance

Pour une enceinte, sont généralement mentionnées la puissance recommandée et la puissance en crête. Cette dernière sera nécessairement plus élevée que la première, mais notez qu’elle n’est que très rarement atteinte dans une utilisation normale. Il s’agit de la puissance maximale admissible par vos enceintes.

Quelle puissance pour mes enceintes ?

Le choix de vos enceintes doit nécessairement se faire en fonction de votre amplificateur pour s’assurer qu’il sera capable de les alimenter.

 

Note : La puissance d’un amplificateur est une caractéristique souvent considérée comme très importante, elle est néanmoins souvent mal renseignée.

Nombreuses sont les marques qui ne précisent pas la mesure de puissance. Puissance nominale, puissance maximale, puissance 1 canal ou tous canaux utilisés, la valeur sera différente pour un même appareil. Dans l’absolu, la distorsion mesurée serait également une variable à considérer avec la puissance. Nous y reviendrons dans un futur dossier.

La valeur la plus fiable à prendre en compte sera la puissance RMS. Elle correspond à une valeur moyenne mesurée en continu. 

Dans la mesure du possible, afin de tirer le meilleur de votre système, nous conseillons de garder une marge en faveur de votre amplificateur. Vous vous assurerez que une alimentation suffisante de vos enceintes, avec pour bénéfice une écoute plus vive et plus énergique.

 

Nous pourrions continuer la liste des points à prendre en compte dans le choix de vos enceintes, ceux que nous avons cités en sont les plus importants et vous permettront déjà de faire un choix plus avisé. Nous le répétons une fois encore, afin de s’assurer que vos nouvelles enceintes se marieront à merveille dans votre système il est primordial d’écouter, idéalement avant achat.

Nous vous invitons donc à venir en magasin pour écouter avant d’acheter. Au-delà de l’écoute, nous pourrons aussi vous conseiller des solutions plus personnalisées, voire vous rassurer sur votre choix. Si en revanche vous ne résidez pas à proximité d’un point de vente HIFI Group, vous bénéficierez de 15 jours pour tester vos nouvelles enceintes à la maison en commandant sur notre boutique en ligne.

 

Consulter les enceintes de bibilothèque | Consulter les enceintes colonnes

 

Retour
SUIVEZ-NOUS